Histoire de la Société Gymnastique
de Marienau au travers de son quartier

Avant de lire ces lignes, merci pour votre indulgence quant au contenu car il s'agit d'une première version largement incomplète du quartier où j'ai vécu et grandi (de 7 ans à 27 ans) et du club de football où j'ai pratiqué mon sport favori (en 1977/78 et de 1990 à 2004).

N'hésitez pas à me communiquer des informations en votre possession sur ce quartier et ce club de football qui me sont chers à : demeraux.jerome@wanadoo.fr

Début 1900, l'Odinet'schen Weiher était un étang situé près de l'actuel stade (d'où le nom donné au stade) et des anciens dépôts Forbus. Il faisait alors la joie des baigneurs en été et des patineurs l'hiver. Une autre ancienne piscine (ou plan d'eau) de Forbach, la Schoeserweiher, a également fait le bonheur des forbachois de 1932 au début des années soixante avant d'être remplacée par l'actuel stade de rugby et le garage Simca (aujourd'hui la voierie). C'est en ce lieu que la SG Marienau a évolué au début des années soixante.

Le tramway passait par Marienau (qui accueillait le dépôt, les anciens de Forbus) qui était sur la ligne Petite-Rosselle Stiring Wendel via Forbach, et ce de 1911 à 1945. Suite aux dommages de la guerre, les lignes ne furent pas reconstruites et un réseau en trolleybus fut aménagé jusqu'en 1969 où des autobus Saviem font leur apparition. Le dépôt de Marienau fut utilisé jusqu'au début des années 2000. A l'abandon depuis, il cèdera sa place dans quelques années à un lotissement.

Construite dans les années 1954-1957, la cité HLM du Kobenberg, constituée de six barres d'immeubles (300 logements), est sans aucun doute l'échec le plus flagrant en matière de politique de la ville. Grande fournisseuse de jeunes joueurs pour la SG Marienau, elle est vite devenue insalubre et vétuste, ce qui justifie aujourd'hui sa destruction afin de laisser place à la reconstruction du quartier.

Le club fut fondé en 1910 et était alors une société de gymnastique comme son nom l'indique. La section football fut créée le 1er juin 1946. Ci-dessous quelques faits d'armes sortis de ma mémoire.

En 1978/79, la SGM élimine Forbach de la coupe de Lorraine au 5ème tour au stade du Schlossberg par 3 buts à 1 (ou à 0)

La SGM est atomisée à domicile par Merlebach en coupe (de Lorraine ?).

En 1987/88, la SGM élimine l'US Forbach de la coupe de France au 5ème tour par 4 buts à 2 ; quatre divisions séparent les deux clubs en cette saison. Marienau est en DHR, Forbach en division 3. La fin de saison viendra clôturer une montée en division d'honneur au dépens de Saulxures.

La Société Gymnastique Marienau atteint la division d'honneur, l'élite du football lorrain, en 1988 et lors de la saison 1988/89 ; pour sa première saison, elle termine 4ème derrière Epinal B, Vandoeuvre et le FC Metz 3 ! Au 6ème tour de la coupe de France, elle élimine à nouveau l'US Forbach sur le score sans appel de 3 à 0. Deux divisions séparent cette fois les deux équipes.

Elimination en coupe de France au stade du Schlossberg par Nancy alors en D2 par 9 à 0 devant 3 000 spectateurs.

L'année d'après, elle se hisse sur le podium (troisième) derrière Vandoeuvre et Bar le Duc.

En 1990/91, Toul termine juste devant après un nul heureux (un penalty raté en fin de match par Pascal Jaouad) au stade de l'Etang devant 750 spectateurs.

En 1991/92, Bar le Duc est à nouveau sacré et la SGM est éliminé en demi finale de la coupe de Lorraine en Meuse par ce même adversaire.

1992/93 voit les banlieusards se classer 4ème derrière Epinal, Raon l'Etape et Nancy 3.

En 1993/94, Sarrebourg est champion de Lorraine.

En 1994/95, Florange est à son tour champion de Lorraine et la SGM quitte la division d'honneur.

En 1995/96, la SGM remonte en division d'honneur et est finaliste de la coupe de Lorraine face au rival de l'US Forbach. La finale se joue en matchs aller retour et un 1 à 1 sanctionne l'aller au stade de l'Etang devant 1 000 spectateurs. Le retour au Schlossberg se passe moins bien malgré l'ouverture du score. Le trophée est pour l'US Forbach après un 6 à 1. En coupe de France, après l'élimination au fameux huitième tour des nationaux de Noisy le Sec par 2 à 0, Marienau tombe avec les honneurs face à Dijon (Nationale 1) par 4 à 1 le 13 janvier 1996.

En 1996/97, la SGM est vice championne de Lorraine derrière le FC Metz 3 et peut à ce titre évoluer en Championnat de France Amateurs 2.

Lors de cette unique saison au niveau national à ce jour, la SGM démarre sur les chapeaux de roue avec une victoire sur Chaumont par 6 buts à 1 ! La suite sera moins heureuse avec une déroute au stade Auguste Delaune de Reims (9 à 0) pour un nul 0 à 0 au retour face à l'ancien champion d'Europe. Malgré une ultime victoire 1 à 0 à Chaumont, le club redescend en division d'honneur à la différence de buts. Ci-après, dans l'ordre du classement, les prestigieux adversaires des rouges et blancs : Reims, Troyes 2, Schiltigheim, Tinqueux, Haguenau, Thionville, Blénod, Mulhouse 2, Colmar, Bischheim, Chaumont, Sarrebourg, l'Hôpital, Marienau donc et Florange.

En 1998/99, le club quitte l'élite du football lorrain à la dernière journée après un démarrage catastrophique (un nul lors des huit premières rencontres à Vandoeuvre).

En 1999/2000, la SGM termine 5ème d'un groupe A de division d'honneur régional dominé par Amnéville ;

L'année d'après, la SGM termine à la même place d'un groupe dominé par Farébersviller.

En 2001/2002, une deuxième place prometteuse derrière Basse Yutz, à égalité de points avec Saint Avold qui est promu au titre du meilleur au classement du fair-play ! Sauf qu'à la dernière journée, la SGM bat Nouseviller par 7 à 0 alors que saint Avold l'emporte à Merlebach par 4 à 0 (le dernier but est marqué lorsque le match reprend après le coup de sifflet final de l'arbitre...).

En 2002/2003, une troisième place derrière Audun le Tiche et Merlebach.

En 2003/2004, à nouveau une troisième place derrière Forbach 2 et Sarreguemines.

En 2004/2005, encore une troisième place derrière Nilvange et Nouseviller.

En 2005/2006, toujours une troisième place derrière Montbronn et Florange.

  Retour à la page d'accueil